Ouvriers

Soudage TIG

Handicap

Le métier

La construction soudée fait partie de notre environnement. Ses applications sont très nombreuses (charpentes métalliques, ensembles chaudronnés, tuyauteries industrielles dans les industries les plus diverses : Chimie, Agro-alimentaires, transports et stockage de tous les fluides et produits pulvérisants, énergies hydraulique, thermique, nucléaire, construction automobile, ferroviaire, navale, aéronautique, aérospatiale, etc.).

Les missions ou activités confiées au soudeur peuvent porter à titre d’exemples non exhaustifs sur :

  • Préparer la zone de travail et les équipements nécessaires à la réalisation des soudures
  • Vérifier l’approvisionnement en matériel et sous-ensembles et/ou pièces à positionner
  • Réaliser et souder des éléments de chaudronnerie métallerie ou tuyauterie
  • Contrôler la qualité des soudures exécutées
  • Réaliser la maintenance de 1er niveau du poste de travail

Les pré-requis

Pas de contre-indication à la pratique de la soudure (Vue, mal au dos, problèmes respiratoires…). Avant l’entrée en formation, un état du niveau initial du stagiaire sera vérifié par le référent métier

Public visé

Soudeurs, tuyauteurs, chaudronniers, agent de maintenance…

Conditions d'inscription

  • Pour la formation continue : la formation doit être validée en amont par votre entreprise.
  • Pour les demandeurs d’emploi : être inscrit à Pôle Emploi.

Points forts

Atelier pédagogiques représentatifs des moyens utilisés en entreprise

Formation individualisée,

Admission permanente,

Possibilité d’une évaluation pré-formative,

Formation qualifiante : Possibilité de passage de qualification(s) soudeur en fin de stage.

Programme

Théorie en salle et ou appliquée à la pratique

  • Le principe du procédé, le matériel utilisé, domaine d’intervention,
  • Les paramètres de soudage, courant continu, alternatif et pulsé, le cycle du soudage TIG,
  • Les gaz utilisés et leurs rôles (envers et endroit),
  • La préparation des bords à assembler,
  • Choix des électrodes,
  • Les méthodes de soudage, les différentes positions,
  • Les différents types d’assemblages,
  • Interprétation des DMOS,
  • Les défauts des soudures (causes et remèdes), les moyens de contrôles utilisés,
  • Hygiène, sécurité

Pratique

  • Vérification du bon fonctionnement du matériel,
  • Soudage sur tôles différentes épaisseurs en recouvrement, angle intérieur, angle extérieur et en bout à bout,
  • Positions de soudage (A plat, Vertical montant, Corniche, Plafond,)
  • Soudage sur tuyauteries différents diamètres et épaisseurs en bout à bout et piquage, profilés, en toutes positions,
  • Exécution des différents types de joints dans l’ordre croissant des difficultés,
  • Contenu modulable en fonction de l’objectif à atteindre et des capacités d’apprentissage de l’apprenant,
  • Contrôles des soudures en visuel, macrographie, pliage et ou radiographie.

Débouchés professionnels

Soudeur 

Poursuites d'études

A la demande du futur apprenant, possibilité de préparer aux examens de qualifications soudeurs suivants : Spécification ATG B 540.9 (Gaz de France), NF EN 287.1, NF EN ISO 9606.1 (Aciers et aciers inoxydables), Aéronautique AIR 0191 ed2 et NF ISO 24394 ASME et autres spécifications.

Contact

Katia ANTIVILO

Site d'Angoulême (16)

Tél : 05 45 90 13 58

Mail : afpipc16@fi-pc.fr

Valérie MAUREL

Site de Châtelaillon (17)

Tél : 05 46 56 36 07

Mail : afpipc17@fi-pc.fr

Coralie COUTURIER

Site de Châtellerault (86)

Tél : 05 49 37 44 93

Mail : afpipc86@fi-pc.fr