FABRICATION ADDITIVE Concevoir un objet 3D

LE METIER

– Définir la fabrication additive
– Mesurer les enjeux économiques
– Concevoir et modéliser un objet 3D
– Réaliser une pièce par dépôt de fil fondu (FFF / FDM)

Type de formation

Pré-requis

Connaître l’outil informatique

PROGRAMME / CONTENU

Jour 1 :
Définir la fabrication 3D
– La fabrication additive en quelques mots
– L’histoire de l’impression 3D
– Les différentes technologies
– Les différents domaines d’utilisation
– Les différentes matières
Comprendre les changements, les perspectives
– La mutation sociétale : évolutions des modes de fabrication
– Les impacts sur l’industrie, la compétitivité, l’écologie, les aspects juridiques
– Les impacts économiques : la mutation sur les secteurs concernés, les différents acteurs,le marché en chiffres, les métiers concernés.
Mettre en œuvre un projet en réalisant sa première impression 3D par dépôt de fil fondu
– Conseils généraux sur l’impression par dépôt de matière
– Les contraintes de l’impression 3D par dépôt de fil fondu
– Les méthodes de réalisation d’une pièce 3D (Scanner, CAO, Téléchargement)
– Paramétrage de l’impression (épaisseur des couches, la vitesse, la température, les jupes et bords, les supports, ect…).
– Les contraintes de l’impression 3D par dépôt de fil fondu
– Les matériaux, leurs caractéristiques,
– Le cout des matériels et consommables,
– Les propriétés de l’imprimante
– Les outils et le vocabulaire indispensables
Jour 2 :
Préparer les fichiers 3D
– Créer un fichier 3D à travers d’un scanner 3D (Rétro-conception)
– Retouche et correction du fichier numérisé
– Conception d’une pièce simple en 3D au travers d’un logiciel de CAO
– Export du modèle 3D en STL
– Récupérer des fichiers 3D sur des plateformes de téléchargement avec le respect des droits d’auteur
Réaliser sa première impression 3D par dépôt de fil fondu
– Vérifier le fichier STL
– Optimiser la numérisation : matériau, taille de la buse d’impression
– Trancher suivant les caractéristiques de l’objet et du matériau choisi
– Veiller à l’épaisseur de couche, la vitesse, la température, les jupes et bords, les supports…
– Régler les paramètres avancés
– Calibrer l’imprimante
– Mettre en place le matériau, contrôler le plateau.
– Imprimer en respectant les règles de sécurité
– Contrôler l’objet imprimé et réaliser un traitement de finition.

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE

– Apports théoriques
– Pédagogie pratique guidée d’un logiciel facile à utiliser et d’une imprimante 3D afin de permettre à chacun de s’approprier le procédé, une pièce individuelle est imprimée au cours de la formation.