TECHNICIEN D’ATELIER EN INSTALLATIONS AUTOMATISÉES (TAIA)

LE METIER

 Le (la) technicien(ne) d’Atelier en Installations Automatisées intervient sous l’autorité d’un responsable hiérarchique. Il (elle) est généralement le (la) référent(e) technique, interface entre l’utilisateur et le système automatisé de la machine, en lien avec les services supports.
Il (elle) a en charge, en relation permanente avec les utilisateurs, l’exploitation de l’automatisation des
systèmes de production.
Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent porter à titre non exhaustif sur :
– La mise en œuvre technique (assistance à la conduite, au réglage, à la maintenance de niveau 2)
– Le suivi et la mise à jour des données et paramètres d’exploitation automatisées
– L’amélioration technique liée à l’amélioration continue
– La contribution dans la mise en place de la maintenance préventive

Conditions d'inscription

Pour la formation continue :
La formation doit être validée en amont par votre entreprise.

Pour les demandeurs d’emploi :
Etre inscrit à Pôle Emploi.

Validation

Diplôme de niveau européen 4 (BAC) Certification de Qualification Paritaire de la Métallurgie) n° MQ 88 09 69 0001 délivré par La commission paritaire nationale de l’emploi de la métallurgie

Durée

Durée indicative de 378 heures (parcours adapté en fonction des résultats de l’évaluation pré-formative) + 210 heures de pratique en entreprise (pré-requis de la certification) heures, ajustable au regard du positionnement du candidat

ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES A RÉALISER EN ENTREPRISE :

– Analyser le fonctionnement d’un cycle machine
– Traiter les problèmes d’exploitation liés au cycle machine
– Transmettre aux utilisateurs les bonnes pratiques d’exploitation sur l’équipement
– Effectuer des réglages et mise en cadence machine
– Diagnostiquer un dysfonctionnement lié au système automatisé
– Effectuer un échange standard d’un sous ensemble fonctionnel de l’installation
– Identifier des pistes d’améliorations possibles et proposer des solutions
– Transmettre les informations liées à son activité aux différents interlocuteurs

PROGRAMME / CONTENU

Fondamentaux Technologiques :

Electrotechnique : Identifier sur un équipement les composants électromécaniques et en donner le principe de fonctionnement ; Expliquer le rôle des différents éléments d’un système automatisé de production ; Exploiter les informations disponibles : Dialogue homme/machine.

Automatisme : Comprendre la structure et le fonctionnement d’un automate programmable ; Lire et interpréter des programmes simples ; Utiliser le programme de l’automate pour diagnostiquer une défaillance ; Exploiter les informations disponibles en face avant ; Mettre en œuvre les règles de sécurité inhérentes à l’exploitation de ces technologies.

Pneumatique : Identifier les composants pneumatiques d’une installation ; Connaitre le fonctionnement d’une installation pneumatique ; Assurer les opérations de réglages simples prévus et les échanges d’éléments consommables (filtres, joints, raccords) ; Effectuer les opérations suivant les règles de mise en œuvre.

Régulation : Définir une boucle de régulation ; Appréhender un schéma fonctionnel ; Définir les termes employés (grandeur réglante, asservissement, …).

Méthodologie de diagnostic de pannes : Identifier par une démarche rigoureuse un défaut d’équipement ; Formuler correctement la spécification d’un dysfonctionnement ; Intervenir en maintenance sur des échanges standards ; Etre capable de régler des nouveaux paramètres sur une pièce neuve.

Méthode de résolution de problèmes et Amélioration continue : Comprendre la logique de l’amélioration continue ; Acquérir et pratiquer les outils du progrès permanent.

Habilitation Electrique : Maîtriser et mettre en œuvre la NFC 18-510 lors de la réalisation de travaux et intervention de mesurages, de manœuvres et de consignations en Basse Tension.

 

Modules transverses :
Réaliser un CV et une lettre de motivation ; Prospecter les entreprises ; Mener un entretien professionnel ; Découvrir l’environnement de l’entreprise ; Acquérir les compétences professionnelles liées au métier ; Réaliser les missions en respectant les consignes de sécurité et d’hygiène applicables en entreprise.

Accompagnement à la présentation du CQPM / Suivi au poste de travail / Prévention des
risques professionnels / Qualité, environnement

Poursuite éventuelle d'études

Evolution vers des formations supérieures de Niveau BTS industriels

DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

Intervenir en expertise dans des services maintenances ou chez des intégrateurs dans
le domaine de l’automatisme industriel. Evolution vers des formations supérieures de Niveau BTS

Public Visé

Tout type de public ayant un intérêt pour les métiers techniques.
Formation accessible aux salariés, intérimaires, contrats de professionnalisation et demandeurs d’emploi.

LIEU(X) ET DATE(S) DE FORMATIONS

Dates :

2 rentrées par an pour toutes les voies d’accès

Coût

Salarié et demandeur d’emploi : nous consulter

Autres

Voie d’accès :

– Formation Continue
– Demandeurs d’emploi (Insertion professionnelle)

Nos points forts :

L’IFTI (Îlot de formation technique individualisé) :
Il s’agit d’un outil de formation technique dans le domaine de la maintenance créé par l’IUMM.
Il permet :
• D’évaluer les connaissances des salariés en amont de la formation,
• De proposer un parcours de formation individualisé répondant uniquement aux besoins du stagiaire et de l’entreprise
• Une grande souplesse de planification
• De travailler sur un poste individuel comprenant : documentation technique, micro + logiciel, platine de câblage
• Un accompagnement individualisé du stagiaire
• Lignes de production automatisées pour les travaux de mise en situation métier